voiture-electrique.jpg

Ah ! la voiture électrique !

C’est un progrès immense, on ne pollue plus, on ne fait plus de bruit, etc. …etc. et puis rendez-vous compte, cela nous amène au progrès ultime : la voiture autonome ; celle qui va nous amener dans un silence de cathédrale et avec toutes les garanties de sécurité, d’un point A à un point B ; silence de cathédrale qui nous permettra de nous reposer , de travailler nos dossiers, de communiquer à l’aide nos smartphones ou ordinateurs de tous types, d’écouter nos musiques préférées, éventuellement de regarder des films ou plus simplement le paysage, enfin plein de choses que la conduite actuelle nous interdit.

Des tests en condition réelle ont déjà eu lieu, avec succès, tous les voyants sont au vert. Tous ? Ben, pas tellement en fait.

La principale marque de voitures électriques plutôt de luxe d’ailleurs, dont nous voyons régulièrement des modèles sur nos routes, vient d’essuyer un revers notable avec une application qui devait révolutionner toutes les fonctions de la voiture : la possibilité (pour les fainéants) de faire venir son véhicule jusqu’à soi, via son smartphone, lorsque celui-ci est garé loin de soi. Cela évite, par exemple, de marcher sous la pluie sur les grands parkings, ou de plonger dans les entrailles des parcs souterrains. Sauf que…   sauf que plusieurs automobilistes ont eu des petits ennuis, murets heurtés, ailes froissées, collisions, et cela surtout lorsque plusieurs voitures sont demandées en même temps. Dans ce cas, comme toute voiture autonome ou semi-autonome, l’appli pêche par excès de prudence et multiplie les manœuvres interminables ou préfère même, un comble, arrêter le véhicule lorsqu’elles ne savent plus quoi faire. Une pagaille monstre !

Allez ça n’est pas pour demain que l’on pourra lire l’horoscope de Jacqueline en voiture hélas ! Après demain ? ….Va savoir ?

Ah ! la voiture électrique !
Partagez cet article