OB83P30.jpg

Ça y est

Donc, ça y est, finalement nous sommes de nouveau libres d’aller et venir, enfin, presque ; il y a en effet de nombreuses contraintes qui persistent et qui continuent à brider ce que nous voulons voir comme une liberté retrouvée. Mais, ne faisons pas la fine bouche, nous allons certes trop doucement, mais nous allons quand même vers une vie qui va ressembler peu ou prou à celle d’avant. Et c’est tant mieux.

Il restera toutefois ici ou là, des petites choses qui vont persister et sans doute ne plus nous quitter ; tout au moins pendant une plus ou moins longue période, avant que le temps, l’oubli, ne fassent leur travail.

Par exemple au niveau du langage, avez-vous remarqué tous ces mots qui, avant nous étaient peu familiers, et qui désormais, ne quittent plus notre langage quotidien.

Cela a commencé avec le néologisme « Quatorzaine » à l’évidence mot qui n’existait pas avant et “inventé” pour l’occasion ; puis ce fut « Pandémie » lui, bien disparu de nos mémoires, puis ce fut « Cluster » utilisé plutôt en informatique, et dans le désordre il y a eu : « Asymptomatique », « Spreader », « Confinement » , « Contagiosité », « Virulence », « Taux de mutation », « Comorbidité », « Chloroquine » bien sûr, et pour finir ceux qui seront là encore longtemps hélas ! : « Gestes barrières » et « Distanciation sociale » et qui vont affaiblir ces beaux mots, eux, d’Empathie, Tendresse, Caresses, Embrassades.

Allez, amis lecteurs, ces beaux mots vont revenir et nous aider dans nos jours comme le fait Jacqueline avec ses prévisions et son horoscope.

Oui, l’après va être beau.

Ça y est
Share this post