shutterstock_546752662.jpg

Chansonnette

En passant dans une petite rue perdue l’autre jour, une mélodie oubliée a résonné à vos oreilles ; et là, soudain, toute une part de votre vie vous a sauté à la mémoire.

Souvenirs d’enfance, de vacances, d’amourettes, de voyage. À cet instant, le souci qui vous pourrissait la vie sur le trottoir précédent a disparu, vous laissant tout à coup en train de jouer à la marelle, au foot, en train de glisser sur la neige, de plonger dans les yeux de Martine ou Julie, flâner sur la Prom…La nostalgie et notre mémoire sont ainsi faites qu’une musique et des paroles (parfois si simple et si bêtes n’est-ce pas ?) nous font l’espace d’un instant, revivre quelques-uns de ces moments heureux qui ont jalonné notre vie, nous font ouvrir la fenêtre aux souvenirs, le goût de la (re)découverte. De la vie.

Ne faudrait-il pas cependant que cette fenêtre reste ouverte en permanence ? Que souvenir après souvenir, pierre après pierre, nous nous nourrissions du passé pour construire, non pas l’avenir, mais plus simplement le présent ? Et cela, avec ou sans chansonnette. En sommes-nous capables ?

Faudra-t-il alors  pour ça, que l’axe de la terre se déplace de quelques millimètres ?

Ah ! Mais cela est une autre histoire…

JacquelineChansonnette
Partagez cet article