desormais.jpg

Désormais

Ainsi donc, amis de Jacqueline et lecteurs de ce blog, à l’heure où vous lirez ces lignes vous serez, nous serons, déconfinés.

Cela a été dur, parfois très dur, mais l’un dans l’autre, les jours après les jours, par beau temps ou mauvais temps, comme la majorité de nos concitoyens vous avez tenu, vous avez respecté ce confinement, certes un peu plus facile pour ceux possédant un jardin ou une grande terrasse, mais oui, vous avez tenu.

Désormais, toutefois en respectant encore quelques règles contraignantes, vous, nous, allons pouvoir sortir, et comme nous l’écrivions dans notre précédent billet nous allons pouvoir ‘voir’, nos parents, amis, tous ceux qui font notre cercle vital.

Car enfin, si la visioconférence est efficace pour transmettre de l’information, elle l’est moins pour communiquer, c’est-à-dire échanger du contenu de manière vivante, comme nous le faisons habituellement par la parole, les gestes, les attitudes. Et nous nous trouvons réduits dans nos messages à utiliser les émoticônes d’une façon industrielle pour compenser cela.

À ce bonheur de sortir enfin, vient se greffer une difficulté : se reprendre en main socialement : la coiffure, le maquillage, les habits impeccablement repassés, le costume, les chaussures, et non plus le survêt et les tongs.

Mais ne faisons pas la fine bouche, pouvoir sortir à nouveau signifie le recul de ce stupide virus et vivre à nouveau sereinement ; comme avant ?

Nous ne savons pas, mais à nous de faire en sorte que cet après soit beau.

Désormais
Partagez cet article