2869285-scaled.jpg

Existence

La semaine dernière nous étions amis lecteurs sur la planète Mars.

Nous avons pu imaginer le silence et le calme qui semble régner sur la planète rouge. Silence et calme, bien loin du bruit et de la fureur qui règne chez nous.

Et que je te confine, que je te reconfine, que je te vaccine, avec ce vaccin, ah ! non, plutôt l’autre…au fou !

Ce monde est devenu fou, oui, l’intrusion de ce virus imbécile a réduit nos vies à de petites vies, tristes, refermées, ou nous n’embrassons plus ceux que nous aimons, et où les masques cachent nos sourires ; où les comportements de chacun sont revenus à des instincts grégaires qui ne sont pas les meilleurs. Nous nous plaignons de tout, d’être confiné, de ne pas l’être ; d’être vacciné, de ne pas l’être ; d’être informé et de l’être trop, ou mal ; rien ne va en somme.

Sans doute la peur de la maladie nous domine-t-elle trop souvent et nous fait oublier les autres grandeurs de l’existence humaine, et sans doute aucun, que la santé n’est que le moyen d’accéder au bonheur, qui lui, est le but de cette existence, non ?

Allez, gardons le moral, respectons les gestes barrières, et aimons la vie, et comme le disait Montaigne :

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. »

 

Existence
Share this post