shutterstock_728448754.jpg

Hérodote

Hérodote, considéré sans doute aucun comme le premier historien Grec, mais aussi et surtout du monde occidental, en même temps que le premier géographe. Né en -480 et mort vraisemblablement vers -425 avant J.C. il a laissé de nombreux récits de voyage, et un dialogue qui restera comme prépondérant et fondamental dans l’étude faite des différents types de gouvernement, de la Démocratie à l’Oligarchie en passant par la Monarchie.

Mais son ouvrage qui  vaut de nous y intéresser aujourd’hui est son enquête, que nous appelons « Histoires » et qui conte les développements des guerres dites « médiques » et surtout comme l’on dirait de nos jours ‘un journal’ relatant les coutumes, les idées et les comportements des habitants concernés par ce conflit ainsi que des pays adjacents.

Et, à sa lecture, nous trouvons un passage qui nous interpelle en ce moment de ‘Metoo’ et autres mouvements féministes, de quoi s’agit ’il ? :

Et bien, les habitants de Babylone qui voulaient épouser une très belle femme devaient s’acquitter d’un impôt, et donc, seuls les plus fortunés en avaient la possibilité. Mais, cet argent n’allait pas directement à l’état, il était recouvré pour servir de dot aux femmes laides, difformes, affublées d’une tare quelconque. Femmes qui étaient – suite logique de cette règle – réservées aux hommes du peuple.

Imagine-t-on cette règle aujourd’hui ?……

Non, non, n’imaginons pas. Il vaut mieux.

Hérodote
Partagez cet article