imagerie-scaled.jpg

Imagerie

Notre pays ce week-end était en grande partie sous la pluie. Encore des inondations, des routes coupées, des images de désolation. Les tempêtes de l’an dernier recommenceraient elles ? Bien sûr nous espérons que non, que nous avons retenu les leçons, que nous avons pris nos précautions. Certes, lui, le réchauffement climatique, il est toujours là, plus que jamais là, hélas ! Et il faudra bien un de ces jours que l’on prenne la vraie mesure de celui-ci, pour et enfin, agir intelligemment avec ce qu’il faudra bien et courageusement appeler une révolution, pour que notre système de vie soit plus en adéquation avec cette si belle planète que nous avons trop longtemps cru nous appartenir, et que ses magnifiques ressources étaient inépuisables.

Après hein ? il y a des paradoxes ; nos amis anglais que nous aimons bien titiller sur leur climat, triste, pluvieux, brouillardeux, sont en train de devenir un nouvel Hollywood. Il fut un temps où le cinéma recherchait le soleil, le beau temps, la lumière pure, pour ce septième art que nous aimons tant. Eh bien maintenant, il s’installe chez les Grands- Bretons. Un comble ! des super productions en veux-tu en voilà, des stars, des séries, des rues typiquement anglaises transformées en avenues américaines, russes, en passages moyenâgeux, incroyable ! Ah ! on nous dit, de source sûre, que c’est parce que les Anglais sont devenus excellents dans les écoles pour les concepteurs d’effets spéciaux. Eh oui, sommes-nous bêtes, ces effets spéciaux qui désormais peuvent nous faire croire qu’une rue de Londres est une rue de Bombay, que la Tamise est le Mississippi, que Hyde-park est en Amazonie ; magie des effets numériques….

Vous allez voir qu’un jour ils vont nous faire croire dans la vraie vie, qu’il fait beau, qu’il fait chaud, et que tout va bien sur terre, uniquement avec des effets spéciaux ! Heureuse époque que nous vivons là!

Imagerie
Share this post