La-langue-évolue.jpg

La langue évolue

nous voulons parler de cette modification insidieuse qui fait que, petit à petit, nous employons le plus souvent en parlant, mais aussi à l’écriture, des mots nouveaux, venus parfois de langues étrangères, mais parfois aussi de nouvelles techniques ou habitudes.

Et ces mots parfois avec bonheur, parfois sans, intègrent les dictionnaires courants.

Cette année est riche en mots nouveaux. Certains nous les avons vus venir tant les médias nous y ont habitués : « Ubérisation » « Charge mentale » « Malbouffe » « Covoiturage » « Fachosphère » « Ecoquartier ».

Mais d’autres sont pour les amoureux de la langue quelques surprises, entre autres :

« Divulgâcher » par exemple pour dire le fait de “spoiler » (lui c’était l’an dernier) un film ou une série à quelqu’un ne l’ayant pas encore vu.

« Boreout » pour signifier l’ennui au boulot.

« Bigorexie » pour l’addiction au sport.

« Locavorisme » pour indiquer la consommation de fruits et légumes de saison.

Et bien sûr quelques merveilles surréalistes, attention amis lecteurs !

« Hygge » qui signifierait créer une atmosphère chaleureuse et profiter des belles choses de la vie avec les personnes que l’on aime (on ne savait pas le dire ça en français ?)

« Slasheur » pour parler de gens qui ont plusieurs boulots.

« Ochlocratie » une splendeur ! juste pour dire gouvernement par la foule, la multitude. (Fallait-il vraiment l’inventer celui-là ?)

Amis lecteurs vous avez compris que nous doutons fermement que l’Académie française accepte et officialise tous ces nouveaux mots, et que nous pensons que la belle langue de Voltaire est quelque peu malmenée.

Un point positif : pour l’instant Jacqueline nous délivre ses prévisions en français classique. Merci à elle !

 

 

La langue évolue
Partagez cet article