rentree.jpg

La rentrée

Si vous étiez concernés, vous le saviez ; sinon, les médias, journaux télévisés, ou papiers, radios nationales ou régionales, et même les voisins ou amis se sont chargés de vous le rappeler : cette semaine c’était la rentrée, la rentrée des classes bien sûr !

De toute façon, les bruits de la rue le matin vous l’auraient remis en mémoire, cris et rires, parfois pleurs plus ou moins intenses ; et en regardant par la fenêtre, vous auriez vu tous ces petits tabliers jaunes ou bleus auprès de parents un tantinet angoissés ; le tout, au milieu des cohortes des plus grands qui fanfaronnant à qui mieux mieux voulaient faire croire que, eux, les grands, y allaient volontiers.

La rentrée scolaire, un grand moment de la vie, pour ces petites têtes blondes (ou brunes, ou rousses….) Un grand moment pour leurs parents, fiers ou anxieux, les deux parfois, pour leur progéniture, et qui, il faut bien le dire, se remémorent ce jour lorsqu’enfants eux-mêmes, accrochés aux basques de leurs parents pleins d’espoir pour leur réussite, ils partirent eux aussi à l’école.

Le temps a passé, que reste-t-il de leurs espoirs ? De leurs ambitions ? Quelques noms de copains, d’instituteurs, et puis… ? Sans doute un peu l’odeur des livres, des cahiers, de la salle de classe. Domine alors la nostalgie et l’insouciance d’une enfance trop tôt perdue. Et c’est pour ça qu’ils serrent un peu plus fort la main de leur gamin comme un prolongement de leur propre enfance.

Nous pouvons dire ce que nous voulons, nous avons tous la nostalgie de la rentrée scolaire.

Adulte, la rentrée au boulot après les vacances ? Euh…comment dire ?….

La rentrée
Partagez cet article