le-globe.jpg

Le globe

Vous avez sur votre bureau un globe terrestre, vous vous amusez parfois à le faire tourner vite, très vite. Les couleurs des pays se mêlent ; s’il est avec une représentation géographique, la couleur verte, jaune, orange vers le nord ,un peu plus jaune vers le sud , et le bleu des mers bien sûr. La vitesse fait se mêler ces couleurs en un kaléidoscope plein de chaleur, un peu comme si ces pays représentés n’en formaient plus qu’un seul…doux rêve…il ralentit, et encore une fois ,gamin ,vous accélérez son mouvement, vous jouez avec lui comme Chaplin dans son célèbre film ; le monde est un ballon qui tourne…

Un ballon, celui de cette coupe du monde dont on vous rebat les oreilles depuis quelques jours, cet événement planétaire qui va scotcher des millions (des milliards ?) d’humains  devant leur télé , qui va faire passer  le sort du monde au second plan, qui va, au nom du Dieu Sport, fédérer des populations différentes, opposées habituellement, en une communauté sportive unique rêvant simplement de voir ses couleurs triompher sans haine de l’adversaire . Qui sait ? Vous pousserez le jeu plus loin, en pariant sur les résultats, histoire de grandir le mode champion qui monte en vous. Jacqueline d’ailleurs, va peut-être vous donner des pronostics …

Le globe de votre bureau arrête de tourner, les pays apparaissent de nouveau tels qu’ils sont, le monde n’est pas un jeu, fut-il planétaire. Qu’importe, l’espace d’un instant  vous avez cru au miracle du sport. On a bien droit aux chimères, non ?

JacquelineLe globe
Partagez cet article