cyclists-601591_1920.jpg

Le tour

Il y a du bruit, des couleurs, des cris, il fait chaud, un air de vacances est là. Des jeunes gens en culottes courtes sont applaudis et encouragés bien qu’ils passent à une vitesse folle. Vous l’avez compris, nous allons aujourd’hui parler du Tour de France cycliste. Le Tour, cette fête nationale bis, ce formidable rassemblement de français et d’étrangers, de gens du peuple et de bourgeois, de gens de peu et d’intellos, tous unis au bord des routes de Juillet dans une communion collective frisant parfois l’hystérie, mais sans jamais tomber dans l’excès ; oui, ce barnum gigantesque fait de publicité et de sport qui chaque été passionne la France…et le monde. Et qui, oui, nous enthousiasme et nous éblouit.

Et puis il y a la France, que la télévision filme, nous montre, et qu’elle nous fait (re)découvrir dans des recoins parfois oubliés, parfois inconnus, parfois presque inimaginables tant ils sont éblouissants de beauté et de lumière. Comme si, redevenus enfants nous étions en train de feuilleter notre livre de géographie vous vous souvenez ? celui de l’école primaire, celui-là même avec pleins de dessins et d’images qui, à l’époque déjà nous faisait rêver.

Le Tour est une fête, une fête itinérante, un pan très important de notre patrimoine et c’est pour ça que nous y sommes très attachés, et si par chance il passe près de chez nous, nous serons cette année encore sur le bord de la route…..Avec notre smartphone, pour consulter l’horoscope de Jacqueline en attendant les coureurs.

Le tour
Partagez cet article