Les-couleurs.jpg

Les couleurs de l’humeur.

Broyer du noir, rire jaune, voir rouge, presque un arc en ciel d’humeurs maussades. Mais en revanche, voir la vie en rose : nous aimerions tous cela. Faire partie de ces gens qui toujours rient, sourient, qui ont les yeux qui pétillent pour un oui, pour un non. Ah ! Comme ce serait bien…

Oui, mais voilà, nous aimerions, mais nous n’y arrivons pas, les soucis (les vrais et ceux que l’on se crée) parfois, hélas, la santé ; le travail, les amis, les amours, tout cela fait que le rose, comment dire ?….

Des spécialistes ont étudié nos comportements vis-à-vis des couleurs que nous aimons, que nous portons, que nous avons chez nous et  au travail. Une constante dans ces études : les couleurs jouent un rôle dans nos actes, dans nos caractères. En gros, le bleu et le vert favoriseraient l’apaisement et le calme. Le Beige, le blanc, la pureté .Le noir, la tristesse, mais aussi souvent l’élégance .Le rouge, c’est l’ambivalence : la violence et la colère, mais il serait aussi dynamisant et tonique. Il paraît même que nos personnalités sont affectées : le genre rouge : violent et énergique ; le genre bleu : logique et rationnel ; le genre vert : réfléchi et réservé, etc… etc…

Devons-nous tenir compte de ces études ? Oui ? Non ? Qui le sait ?… Plus simplement, si nous essayions de voir la vie de toutes les couleurs que nous donne la nature, la joie jaune du soleil, le gris de la pluie, le sourire rose des enfants, sans nous soucier d’autre chose que de vivre intensément , bleu, rouge, vert, soyons nous-mêmes des couleurs !

JacquelineLes couleurs de l’humeur.
Partagez cet article