lumineuse-scaled.jpg

Lumineuse

Comment être un peu, oh ! ne serait-ce qu’un peu, souriant, face à ce monde devenu fou ! tout marche mal, tout marche à l’envers, tout marche de travers….

Un exemple ? Cette vague de froid plus que tardive, qui bouleverse les cultures de printemps. Fruits et légumes se font rares sur les étals et sont chers. Nos paysans font ce qu’ils peuvent, chauffent leurs champs la nuit, avec des feux de paille, sans grand succès ; les vergers sont glacés, la production viticole est en ruine, même les vignes de Camargue sont gelées, du jamais vu.

Ajoutons que nos ‘’Vaccinodromes’’ sont lancés… Mais manquent de doses…ou de volontaires, c’est selon ; les restaurants, musées, cinémas ne sont pas près d’ouvrir à nouveau… Les Jeux Olympiques ne sont pas assurés de se tenir en juillet…les matches de foot toujours sans public…

Si, à ce triste tableau on pense à ces tragiques et monstrueux faits-divers que nous assènent les médias, avouons que n’avons guère de quoi rire, ou du moins sourire par les temps qui courent. Pour peu que l’horoscope de Jacqueline ne nous soit guère favorable…On ne vous dit pas le moral.

Cependant amis lecteurs si, comme nous, vous cherchez des infos positives vous trouverez (mais il faut chercher hein ?) des choses qui redonnent confiance en l’homme, à son ingéniosité, à sa folie créatrice.  Un homme ; en Italie qui vit dans un village né il y a plus de 500 ans, niché au tréfonds d’une vallée si profonde qu’il a la particularité de vivre dans une demi-obscurité trois mois par an. Donc, cet homme ingénieux a fait installer un miroir gigantesque de plus d’une tonne sur les flancs de la montagne, de façon qu’à partir de la mi-novembre la place centrale du village soit inondée de lumière par le soleil reflété, donnant lieu à cet instant magique à une fête avec des danses, des chants, de la joie.

Un peu de lumière dans la grisaille, un peu de soleil dans les cœurs.

Lumineuse
Share this post