memoire-scaled.jpg

Mémoire

Décidément nous n’en sortirons pas ; redeviendrons-nous un jour une planète apaisée ? Oui, nous le savons, apaisée elle ne l’a guère été cette planète ; mais enfin, par instant on a pu croire que oui…ou faire semblant…

Et là, avouons-le, même en faisant semblant, il nous est à tous difficile de penser que tout va bien, n’est-ce pas ?

Parce qu’il n’y a pas que le virus, les masques, les gestes barrières, les vaccins et leurs psychodrames, les attestations de déplacement, nous en passons. Non, il y a aussi les catastrophes dites ‘naturelles’ habituelles quoi, exemples ? Tenez : Le Kenya lutte contre une invasion de criquets pèlerins, vous savez ces petites bêtes que l’on trouve sympas l’été en Provence ; ben eux ils ont cette espèce, et par milliards, que l’ONU qualifie de « ravageur migrateur le plus destructeur au monde » et « d’un fléau aux proportions bibliques » rien que ça !

En Australie eux, ce sont des souris qui grignotent tout, mais alors tout, sur leur passage. Elles ravagent les cultures, rentrent dans les maisons, sèment la panique partout où elles passent. Après, les Australiens avaient lancé des campagnes d’extermination contre de terribles prédateurs : les chats. Pas malins !

Et quand ce n’est pas les bébêtes c’est la Terre qui gronde : en Islande, à une quarantaine de kilomètres à peine de la capitale, Reykjavik, un volcan est entré en éruption, et des émissions de gaz pourraient survenir ; les habitants du lieu doivent rester à l’intérieur en raison des risques de pollution aux gaz.

Enfin, tout ça pour nous rappeler que nous n’avons guère pris soin de notre planète, et que de temps en temps, elle se rappelle à notre mémoire ; devrons-nous attendre une méga colère de sa part pour comprendre enfin ?

Mémoire
Share this post