les-anciens.jpg

Nos anciens

Un jour sur leurs mains sont apparues de minuscules taches brunes, taches de lunes ; ils disent que la vie ils voudraient encore la mordre à pleines dents, mais justement des dents ils en ont moins, et elles ne sont guère solides, ou ils n’en ont plus…une broutille.. Qui leur fait mal. Très mal.

La machinerie intérieure ne suit plus beaucoup leur volonté ; toujours vive, elle. Ils ont pourtant essayé de la garder leur jeunesse, mais voilà, le cycle des planètes, celui  des jours, leur ont fait vite comprendre que si  leur esprit est encore vif, leur corps lui…….

Alors s’est allumée dans leurs yeux une petite flamme, elle est parfois amusée, parfois grave, parfois tendre.

Tendre avec leurs petits-enfants sur lesquels va toute leur tendresse, amusée face à la fougue de leurs enfants, grave face à la marche du monde et à notre conscience.

Respectons-les, aimons-les, ils sont nos fondations, ils sont à l’origine de notre histoire. Ils sont, avec nous, les pierres  qui construisent la maison de la vie dans ce maelstrom cosmique qui nous entraîne.

JacquelineNos anciens
Partagez cet article