observations.jpg

Observations

Avec raison, les pouvoirs publics veulent modifier nos habitudes de déplacement dans nos villes pour lutter contre la pollution créée par les embouteillages géants qui paralysent nos cités.

Sauf que…sauf qu’il n’y a pas que sur terre ou les embouteillages posent problème, et quel problème ! en effet, l’espace proche de la terre (deux mille kilomètres d’altitude quand même) est véritablement saturé de machins en ferraille, plastique et autres matériaux divers, machins que l’on nomme satellites artificiels, et qui, tenez-vous bien, sont là principalement pour donner de l’internet à tous les terriens, partout, tout le temps.

Qu’on en juge, entre mai 2019 et février 2020 plus de trois cents satellites ont été lancés ! une entreprise californienne a obtenu l’autorisation d’envoyer 12 000 engins dans l’espace et a l’intention d’en expédier 30 000 de plus, un effarant total de 42 000 ! d’autres projets, Luxembourgeois ou anglais prévoient 5000 unités supplémentaires pour tourner autour de la planète bleue. Ça n’est plus un embouteillage, c’est un véritable capharnaüm d’objets volants qui envahissent non seulement l’espace, mais qui paralysent, et cela est grave, les astrophysiciens dont les observations sont parasitées par des interférences impressionnantes. Et de plus en plus souvent, les collisions de ces satellites, qu’ils peuvent interpréter par erreur, pour des étoiles polluent leurs observations.

Il y a donc une autre couche dans l’espace, celle formée par cette multitude d’engins qui pour certains sont utiles à l’humanité, mais dont la majorité, qui donc assombrit notre ciel, n’est là comme le dit un scientifique de renom « simplement pour réduire la latence de nos jeux vidéo en ligne ou pour s’envoyer encore plus de photos de chats »

À méditer….

Observations
Share this post