Pas-si-bêtes.jpg

Pas si bêtes

Vous l’avez sûrement constaté, dans la rue les gens ne se parlent plus, ne s’effacent plus lorsque vous les croisez sur un trottoir étroit, ne se regardent même plus quand ils se croisent, et cela que ce soit le matin, à midi, ou le soir. D’où parfois, de plus ou moins violentes collisions qui ne sont même pas dues au fait de regarder sur un smartphone l’horoscope de Jacqueline, même pas.

Crise de civilisation ? Impolitesse généralisée ? Éducation bâclée ?

Sans doute un peu de tout ça, mais pas seulement. Et puis heureusement il existe des exceptions.

Oui, oui, vous avez peut-être, amis lecteurs, ce que l’on appelle un animal de compagnie, et dans ce cas vous avez forcément remarqué que ce que nous avons écrit plus haut ne s’applique pas à vous.

En effet, vous madame, vous croisez le matin ou le soir la vieille dame qui promène son cocker, ou son bichon ; le jeune homme qui lui, tire sur la laisse de son bouledogue français qui n’obéit pas, ou si peu ; et vous monsieur, la jolie jeune fille qui sort son petit bébé épagneul en consultant son téléphone. Et tous, chaque fois, alors que vous ne vous connaissez pas, vous échangez des sourires et parfois, souvent, quelques mots, sur la santé de ces petites bêtes, sur la vôtre qui sait ?

Et qui sait encore, vous rappelez-vous avoir connu votre épouse en sortant le chien ? Et vous mademoiselle, votre compagnon, grâce à ce petit animal si mignon. Et vous, grand-mère solitaire et trop seule, avez-vous brisé cette solitude en devenant l’amie de ce jeune couple avec leur petit bébé si mignon ?

Tout ça grâce à ces animaux de compagnie, ces copains à quatre pattes affectueux et câlins.

Obligatoires ces compagnons pour un monde plus harmonieux ? Nous n’irons pas jusque-là bien sûr. Mais….

Pas si bêtes
Partagez cet article