Tartigrades.jpg

Tartigrades ?

Ca vous dit quelque chose ? Nous, nous avouons sans détour que le mot ne nous disait rien, n’évoquait aucun souvenir, ni même une image, et pourtant….

Ce mot, ce nom en fait, est celui d’un animal parfois appelé « ourson d’eau » et cette petite bête est actuellement au centre d’une mission spatiale de la plus haute importance, en effet le 11 avril dernier une sonde spatiale a déposé sur la Lune une bibliothèque contenant trente millions de pages et d’informations, ainsi que des échantillons d’ADN humain et….quelques milliers de Tartigrades.

Qu’est-ce donc ces Tartigrades nous direz-vous ? Ce sont des animaux microscopiques (un millimètre environ) ils ont huit pattes et sont la forme de vie la plus durable que la science connaît ; de plus, sans eau et sans rien pour se nourrir, ils trouvent le moyen de se mettre en ‘’mort clinique’’ et dès que la possibilité de nourriture revient, de ‘’ressusciter’’. Et ça n’est pas tout, les conditions de vie les plus terribles ne leur font pas peur, qu’on en juge : ils supportent le vide absolu, l’absence totale d’oxygène, des températures allant de -250° à + 150°, ainsi que radiations mortelles pour l’humain et également supporteraient une collision avec un astéroïde géant. Rien que ça. Vous comprendrez peut-être pourquoi les scientifiques pensent, que la présence sur notre astre nocturne de petites bêtes réputées immortelles, outre le fait d’être les premières résidentes terrestres de la Lune, pourrait être utile à la connaissance de la vie dans l’espace.

À la question « pourquoi envoyer ces bestioles-là sur la Lune ? » :

Les savants ont répondu « Nous pensions que c’était un acte poétique »

Grands enfants va !

Tartigrades ?
Partagez cet article