un-été-comme-les-autres.jpg

Un été comme les autres ?

Un pont s’est écroulé, et des malheureux ; il y a eu des inondations, et des malheureux ; des bateaux de fortune, et des malheureux dessus ; des affaires autour du pouvoir et des déçus forcément malheureux; de la chaleur, beaucoup, trop, beaucoup trop…..

La cause de tout ça ? On nous l’a dit et redit : le réchauffement climatique, la cupidité des hommes, leur malhonnêteté, leur insouciance de l’avenir ; sans doute avons-nous là quelques raisons et quelques causes. Sont-elles suffisantes cependant pour que nous les acceptions  sans discuter, sans douter, et parlions d’un été noir ?

Oui, mais vous nous direz : il a eu des gamins bronzés au bord de la mer, des familles heureuses qui ont découvert de belles régions, des ados ivres de vie qui ont pratiqué des sports extrêmes, et puis tous ceux qui ont eu la chance de voyager et de connaître enfin de nouveaux pays, de nouvelles façons de vivre, et tous ceux qui plus prosaïquement ont passé leur été chez eux avec leurs proches faute de moyens, et qui, vous diront que leurs vacances ont été chouettes…

C’est un peu le même refrain que ceux qui nous disent en permanence « de mon temps… »

En vérité l’été qui disparaît n’aura été ni meilleur ni pire que les précédents, il a été là c’est tout, avec ses bons et mauvais points comme d’habitude. Mais peut-être est-ce à nous de faire en sorte que le prochain soit plus beau. Comment ? Simplement en étant acteur dans ce monde difficile et non plus spectateur, en étant simplement un humain parmi les humains soucieux des autres, de la planète, de la vie, soucieux de la morale, de la tolérance, quelqu’un d’attentif au monde autour de soi, quelqu’un de bien quoi…

JacquelineUn été comme les autres ?
Partagez cet article