nouveau-monde.jpg

Un nouveau monde

Voilà, les papiers déchirés, les rubans coupés, les papiers collants roulés en boule, tout ce qui empaquetait les cadeaux, s’entasse dans les poubelles qui débordent. Il faut dire que les reliefs des repas du réveillon et du jour de Noël les remplissaient déjà pas mal les poubelles, en effet, le trop plein habituel et les quelques bouteilles vides, vraiment, cela fait du volume..

Donc, oui, voilà, Noël est passé avec son lot de joies, d’embrassades ; son lot de tendresses, d’amitiés, de rires d’enfants, parce qu’au bout du compte ce sont toujours eux (et heureusement !) les rois de cette fête, plus ou moins religieuse, plus ou moins païenne, selon ce que l’on est, selon ce que l’on croit.

Et d’ailleurs, enfants, parents, grands-parents, on croit encore au Père Noël quand on voit les yeux de nos bambins qui brillent devant les paquets rouges, verts, jaunes, qui s’étalent autour de l’arbre ; oui, on croit encore au Père Noël à ce moment-là. On croit que le monde dans lequel ces enfants vont grandir va être Beau, va être en Paix, on le croit… ou on veut le croire…mais après tout, vouloir le croire, c’est déjà au fond de nous vouloir un peu le faire, ce monde Beau, ce monde en Paix.

La semaine prochaine ce sera la période des vœux. Dites, si on s’y mettait à le fabriquer ce monde-là ?

Allez, on s’y met ?

Un nouveau monde
Partagez cet article